fruit__glantier

cuis_t_ingr125

baies de cynorhodon400 g de sucre par kg de pulpe1 gousse de vanillejus de citroneau

Chères citadines et chers citadins, il s'agit là d'une invitation à une balade campagnarde lors de laquelle, panier au bras (mais pas la main au panier), vous cueillerez les baies de cynorhodons, de préférence après les premières gelées blanches. Munissez vous de gants si vous le voulez, l'églantier se défend bien, le bougre. Pour vous autres campagnardes et campagnards, je suppose que c'est un plaisir que vous n'avez pas oublié (je pense au plaisir de la cueillette et non aux défenses de l'églantier).
Il existe deux méthodes pour la préparation des baies: la première, celle recommandée par la faculté, consiste à couper tige et fleur, et partager la baie en deux dans le sens de la longueur puis à gratter pépins et poils; la deuxième, celle que je pratique, est moins fastidieuse mais néanmoins aussi efficace:

  • Couper tige et fleur, mettre ensuite les baies dans la bassine à confiture, les recouvrir d'eau et cuire pendant 25 à 30 minutes.
  • Laisser refroidir et passer dans le moulin à légumes, avec d'abord la grille à gros trous, et ensuite la grille fine.
  • Pour finir, passer sur un tamis très serré pour retenir les derniers poils qui resteraient. Si après ces opérations il reste encore quelque chose, c'est-à-dire la pulpe, la peser, la mettre dans la bassine, ajouter le sucre, le jus de citron et la gousse de vanille fendue dans sa longueur et cuire 5 à 6 minutes.
  • Vérifier la nappe et mettre en petits pots stérilisés et chauds la confiture bouillante, couvrir immédiatement et retourner les pots. J'ai appris de ma mère à laisser lentement refroidir la confiture en plaçant les pots dans un carton ou une corbeille à linge doublé de coussins et de couvertures. Elle appelait ça la «vapeur sèche».
  • Après refroidissement (environ 2 ou 3 jours), étiqueter les pots et les ranger dans un endroit frais et sec.

Cette recette est issu d'un de mes site chouchou le Pectinarium un site excellent qui parle de confitures, vous y trouverez d'aillerus d'autres petites recettes bien sympas!!

Parlons des baies,

Lorsqu'il est bien mûr, à la fin de l'automne, le cynorrhodon devenu rouge-vif contient une sorte de "compote" de fruit orangée délicieuse et légèrement acidulée.
On peut le consommer nature en prenant soin de ne pas avaler les graines (sortes d'akènes poilus) contenues dans le fruit et en retirant aussi le pédoncule qui reste accroché à l'extrémité du cynorrhodon.
Pour en faire des confitures on peut les ramasser plus tôt, dès qu'il sont bien mûrs mais encore fermes et il faut supprimer les poils qui sont à l'intérieur.
Le cynorrhodon peut servir à de nombreuses préparations culinaires  : purée, confiture, sirop, sauce pour le gibier, vin, tisane, jus, concentrés...sachant que la vitamine C de ce fruit se conserve même après la cuisson.
L Ces baies contiennent des tanins, de la vitamine C, des vitamines A et B, des sucres, de l'acide citrique et malique...fer, magnésium, potassium, phosphore et calcium.

Le cynorrhodon est un fruit très précieux pour la santé grace aux vitamines et aux tanins contenus en assez grande quantité.
Diurétique, légèrement laxartif, tonique, vitaminique, améliore les défenses de l'organisme.

cynorrhodons_2021

Cette image est issu d'un autre site chouchou Cuisiflor un site excellent où l'on cultive l'art de cuisiner les fleurs!